Portrait d’entrepreneur : Jean-Michel HOUSSAY, écrivain public

Jean-Michel HOUSSAY, écrivain publicJe connais Jean-Michel HOUSSAY, écrivain public, depuis déjà de nombreuses années à travers les réseaux sociaux et j’ai eu la chance de le rencontrer et d’apprendre à connaître son métier.

C’est avec grand plaisir que je vous fais découvrir son activité, son parcours.

Si vous avez besoin d’écrire vos mémoires, je vous le recommande chaudement.

 

Qui es-tu et quel est ton parcours ?

Je suis Jean-Michel HOUSSAY,  51 ans.

Je suis écrivain public en micro-entreprise.

En 2011, LA PLUME ALERTE est née.

J’ai obtenu  un BTS d’action commerciale et ai fait différents métiers comme vendeur de livres en retour d’éditeur auprès des bibliothèques municipales et écoles.

J’ai fait une VAE d’agent d’accueil et d’information (niveau CAP-BEP) que j’ai eue. Mais malheureusement Pôle Emploi me trouvant trop diplômé, je n’étais donc pas prioritaire.

Plutôt que de baisser les bras, je me suis posé plusieurs questions, qu’est ce que j’aime et qu’est ce que je sais faire ?

Après mûres réflexions, j’aimais lire et écrire, j’ai une bonne orthographe et une bonne culture générale.

J’ai donc opté pour le métier d’écrivain public sous le régime fiscal de la micro-entreprise.

J’ai consulté une étude de marché qui m’a montré qu’il y avait de la place et qu’il n’était pas nécessaire d’avoir un diplôme pour exercer. Ce qui m’a permis de tenter l’aventure.

Avec l’aide d’ un ami, nous avons créé un site internet que nous avons référencé sur google.

Je me suis inscrit sur tous les réseaux sociaux. Ainsi de fil en aiguille, mon activité se développe depuis 7 ans.

Quel trait de caractère te représente le plus ?

L’écoute. J’exerce un métier dans lequel cette dimension est primordiale.

Mon but est d’aider à communiquer.

Nous sommes dans une société où on ne sais plus communiquer. On est abreuvé d’informations et on nous pousse à réagir tout de suite, sans prendre le temps de la réflexion.

Or si nous avons une bouche et deux oreilles, c’est pour écouter deux plus que parler…

Pour toi, être entrepreneur cela représente quoi ?

C’est un véritable défi.

Il faut oser et savoir se remettre en question. Rien n’est jamais acquis.

Chaque matin, il faut se dire : « Aujourd’hui, je vais donner un nouveau coup de collier ».

En même temps, cela demande de l’humilité.

Il faut savoir accepter les échecs, en tirer les conséquences pour mieux rebondir.

Mais surtout, ne jamais baisser les bras !

Qu’as-tu appris sur toi depuis que tu es entrepreneur ?

J’ai appris à prendre confiance en moi, me dire que je pouvais y arriver, nonobstant les obstacles, les oiseaux de mauvais augure.

Quelle est ton activité ? Quels sont tes clients, ton secteur d’intervention ?

J’effectue  des corrections et relecture de tout document : articles, livres, thèses, mémoires.

Je travaille également sur de la transcription de documents oraux en écrit, des lettres de motivation, CV et autres courriers…

Je fais des traductions en anglais en français, je rédige des articles web.

Enfin, je propose à ceux qui le désirent, de se raconter, laisser un témoignage au moyen d’un récit de vie.

Fais-tu face à beaucoup de concurrence ? Quelle stratégie as-tu adopté ?

Il est clair que, depuis 7 ans, la concurrence s’est accrue.

Ma stratégie est d’avoir une bonne communication.

Comme je l’ai dit, je suis sur tous les réseaux sociaux. De plus, je sais qu’on ne peut pas y arriver seul.

C’est pourquoi, j’ai adhéré à un groupement d’écrivains conseils : le GREC

 

Quels sont les principaux problèmes rencontrés ? Comment les as-tu résolus ?

Le problème récurrent est de se faire connaître. Résidant en campagne, mon seul outil efficace est le web.

Quand j’ai commencé, il a fallu évaluer les charges pour savoir si le jeu en valait la chandelle.

le fait d’exercer depuis chez soi, réduit considérablement les coûts.

Que dirais-tu à ceux qui veulent se lancer ?

N’ayez pas peur de sauter le pas mais n’oubliez pas surtout de faire une étude de marché au préalable.

Certaines sont consultables en ligne sur le site de l’AFE (https://www.afecreation.fr/?).

De plus, ne croyez pas que votre idée est la poule aux oeufs d’or. Vous risqueriez de déchanter rapidement.

Enfin, avant de démarrer, il ne faut rien négliger et s’ancrer sur du long terme : « Paris ne s’est pas fait en un jour ».

Prévoyez aussi vos arrières : il se peut que vous ayez besoin d’une seconde activité en complément.

Pensez-y !

Comment vois-tu ton activité dans quelques années ?

Je sais que je suis encore dans une phase de croissance mais que cela prendre du temps.

Mon but est d’augmenter mes clients réguliers et de me dégager un salaire qui me permette de vivre correctement.

A terme, j’ai confiance et je regarde toujours devant…

 

 

Merci à Jean-Michel HOUSSAY de PLUME ALERTE

Pour le contacter : https://sites.google.com/site/laplumealerte2/

2 réflexions au sujet de « Portrait d’entrepreneur : Jean-Michel HOUSSAY, écrivain public »

  1. Merci pour ce très intéressant article. Je conseille Jean Michel pour ses qualités professionnelles et ses nombreuses qualités humaines. Bravo à lui

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.