Ma première prise de notes

prise de note

Je vais vous raconter ma première prise de notes qui s’est déroulée, il y a quelques jours.

 

Depuis que je suis installée en indépendante (début de mon activité 2009), je n’ai jamais eu de demande de prise de notes.

Il y a quelques jours, une société spécialisée m’a contacté pour effectuer une prise de note et un enregistrement sur Chartres.

J’ai donc préparé ma mission de prise de notes, j’ai étudié les documents que l’on m’avait transmis.

Je me suis renseignée auprès de mes collègues secrétaires indépendantes, je pense tout particulièrement à Séverine MIDEY qui m’a donné des astuces et des conseils pour la réalisation de cette prestation.

J’ai testé mon dictaphone, racheté des piles au cas où elles me lâchent à la dernière minute, comme cela peut arriver.

Il faut toujours tout prévoir même les impondérables.

Le jour venu, partie équipée de mon dictaphone, d’un bloc notes, de piles, de crayons.

Je me suis rendue à l’assemblée générale de la Chambre des métiers.

Entrer dans une grande salle comme un amphithéâtre mais un petit plus petit.

Je me suis présentée à la personne présente, elle m’a dit « on vous a installé à cette petite table« , et là j’ai eu un coup de chaud, la fameuse petite table était en fait installée devant tout le monde, donc là, tous les regards allaient être braqués sur moi.

Moi, qui n’aime pas forcément être sur le devant de la scène, j’étais servie, j’ai posé mes affaires, installé mon dictaphone au fond de la salle comme on me l’avait indiqué juste en-dessous des hauts parleurs.

Je vérifie que mon dictaphone marche bien afin que je n’ai pas de surprise de dernière minute.

Ah oui, j’ai aussi préparé mon téléphone pour faire un deuxième enregistrement si j’avais un souci avec le premier.

Avant que tout le monde arrive, j’ai préparé mon plan de table, c’est-à-dire que j’ai dessiné toutes les places, j’ai apposé des codes sur mon dessin (telle place correspond à telle personne) et mis les noms de chaque personne, plus facile pour prendre en note.

Ca y est, les gens commencent à arriver, oh ! ils me saluent aussi et là tu te dis que tu fais partie intégrante de la réunion.

14h15, l’assemblée démarre,

Allez courage Nathalie, tu vas y arriver.

J’ai écouté, pris les noms des intervenants au fur et à mesure de leurs interventions. Dans l’ensemble, les gens sont très disciplinés et respectueux de chacun. Ils savaient qu’ils étaient enregistrés, ils laissaient donc les intervenants parler.

A plusieurs reprises, des interférences venaient faire leurs apparitions, car le micro était trop proche des téléphones portables de chacun.

Quand même 4 heures d’assemblée générale sans pause, heureusement que le sujet était intéressant. Cela m’a permise de comprendre comment fonctionnait une chambre des métiers.

Les aléas qu’ils peuvent avoir tout au long de l’année pour l’organisation du personnel, des évènements.

Ce fut tout de même une bonne expérience, cela m’a permise de déterminer que cette prestation n’était pas adaptée pour moi.

Je ne dis pas que je ne recommencerais pas l’expérience.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *