Prise de note, outil pratique

prise de noteLa sténographie est un des principes de la prise de note sous forme de signes incompréhensibles pour les néophytes.

Mais tellement pratique pour ceux qui connaissent la méthode.

Je me souviens quand j’étais à l’école de secrétariat, je passais mon temps à écrire en sténographie pour que mes parents ne comprennent pas ce que j’écrivais.

Le journal télévisé était un bon entrainement pour acquérir de la vitesse.

A l’époque je prenais du 100 mots/minute mais je l’utilisais tous les jours.

Aujourd’hui, la sténographie est beaucoup moins utilisée mais pas complètement disparue.

De temps en temps, j’aperçois des annonces qui demandent cette méthode. Mais combien encore la pratique !

Je me suis donc fixée comme objectif pour 2017 de reprendre la pratique de la sténographie. J’ai fait des recherches et j’ai retrouvé le livre de la méthode que j’ai apprise, je l’ai donc acheté.

Pas simple de reprendre cette pratique après vingt ans mais je suis décidée.

Il existe bien évidemment plusieurs méthodes de sténographie comme la méthode Duployé, la méthode Aimé-Paris et bien sur celle que j’ai apprise la Prévost-Delaunay.

C’est donc cette dernière que je reprends, certes malgré les années passées, j’ai encore des connaissances sur les principaux signes mais il faut reconnaître que les abréviations sont tombées dans l’oubli.

La prise de note est utilisée dans les réunions de CE, d’assemblée, en cours par la secrétaire. Elle peut-être diverse et chacun rajoute sa touche personnelle à sa méthode.

Il existe aussi des logiciels comme « Amanote » pour structurer la prise de notes lors de présentations, cours ou conférences en associant l’écrit et les slides.

Il permet de faire des enregistrements audio synchronisé avec les slides, de sauvegarder sur le cloud, le partage entre utilisateurs et d’autres fonctionnalités utiles.

La prise de note c’est aussi écouter, comprendre, traiter et d’assimiler les idées.

Il faut un esprit d’analyse et de synthèse, repérer l’essentiel du texte.

En cherchant sur le net, je suis tombée sur la méthode T.A.S. (style télégraphique, abréviations et symbole).

Cette méthode associe le style télégraphique, c’est-à-dire que l’on supprime les mots inutiles et qui ne servent pas à la compréhension du texte.

Nous associons à cela, les abréviations comme par exemple « bcp pour beaucoup », « tjrs pour toujours » et des symboles comme +, -, = etc…

Et vous quelle est votre méthode ?

Dites-le moi dans les commentaires.

 

Une réflexion au sujet de « Prise de note, outil pratique »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *